Demander un prêt et avoir une réponse rapidement

prêt

Avoir une réponse rapide, tel est le souhait de l’emprunteur qui pourrait avoir un besoin de trésorerie urgent. Dans la plupart des cas, un prêt accordé rapidement se décline en une réserve d’argent. C’est le crédit revolving associé à une carte de financement, appelé crédit renouvelable. Cependant, l’emprunteur doit faire très attention car ce genre de crédit génère un taux d’emprunt qui fait partie des plus élevés du marché. Aussi, par le terme « prêt d’argent rapide », l’emprunteur doit comprendre que la réponse rapide concerne la réponse de principe. Elle ne concerne pas le versement effectif de l’argent sur son compte. Pour celui-ci, il faudra patienter au moins 14 jours.

Les recommandations à suivre pour obtenir une réponse dans les meilleurs délais

Il est essentiel de connaître que la loi oblige un délai de rétractation de 14 jours à l’emprunteur. Ainsi, pendant la signature d’un contrat de prêt, l’emprunteur dispose de ce délai à compter de la date de signature du contrat. Dans la pratique, il doit employer le bordereau de rétractation attaché au contrat, en le remplissant, le datant et en le signant. Cependant, il est quand même possible de raccourcir ce délai, via une demande spéciale. Aussi, une dizaine de jours serait donc le délai minimal de rétractation. Dans tous les cas, pour effectuer un prêt d’argent rapide, il faut respecter la procédure. L’emprunteur doit commencer par réaliser une simulation et remplir sa demande de crédit en ligne. Si sa demande est acceptée, il doit imprimer le contrat et le remplir en joignant les pièces justificatives requises. Par la suite, il renvoie le dossier par la Poste ou le déposer à l’agence de l’organisme financier de son choix.

Comment avoir un crédit d’argent rapide ?

En réalité, même si l’emprunteur pense avoir un profil parfait, son dossier pourra toujours être refusé pour diverses raisons. En effet, une banque reste entièrement souveraine dans sa décision et il n’existe point de garantie d’avoir une réponse positive, même si le dossier est estimé être solide. Il faut savoir que le facteur humain joue en la faveur de l’emprunteur. S’il a entretenu des rapports courtois basés sur la transparence depuis une longue période, il mettra plus de chances de son côté, pour l’acceptation de sa demande de crédit. Aussi, le chômage peut constituer un cas fréquent de refus. Le salaire et la situation personnelle de l’emprunteur détermineront le montant et la durée de son prêt. Si l’emprunteur est au chômage, sa demande a de grande chance d’être rejetée. Il en est de même d’une demande de crédit assortie d’un contrat de travail CDD. Si l’emprunteur est chômeur, la solution possible serait d’obtenir une caution, pour être solvable. Il doit disposer de suffisamment de biens personnels, pour rembourser ses dettes. Dans le cas d’un CDD, il doit faire en sorte d’avoir une promesse de CDI ou une caution.

Demander un crédit rapide quand on est fiché à la Banque de France ou inscrit au FICP

Dans le cas où l’emprunteur aurait déjà contracté un crédit auprès d’un organisme et aurait rencontré des problèmes de remboursement, il pourrait être signalé. Il peut être inscrit au fichier national des incidents de remboursement de crédits ou FICP. Si c’est le cas, l’emprunteur ne pourra pas obtenir une réponse positive à sa demande. C’est le même scénario s’il est signalé au Fichier Central des Chèques Impayés (FCC). Pour y remédier, l’emprunteur doit obligatoirement payer ses dettes. De cette manière, il pourra avoir de la part de l’organisme ou de la banque source de l’inscription, une demande de radiation du fichier.