Taux d’intérêt bas : son impact sur le marché immobilier

Le taux d’intérêt d’un crédit immobilier sert à calculer le coût d’un prêt d’argent par un organisme de crédit ou un établissement bancaire. Depuis de nombreuses années, la baisse des taux des crédits persiste et a impacté le marché immobilier. Cet article donne quelques informations essentielles sur ce sujet.

Le taux dynamise le marché immobilier

Les taux bas ont permis d’alimenter la hausse des prix de l’immobilier. Ce niveau de taux limite considérablement la part des intérêts, notamment pour les durées d’emprunt très longues. Cela résulte un allongement de la durée des prêts dynamisant le secteur immobilier. La diminution des taux favorise également la capacité d’emprunt. De ce fait, de nombreux acquéreurs ont pu accéder aux biens immobiliers. De plus, les taux bas augmentent le nombre de transactions depuis plusieurs années. Pour cause, plusieurs particuliers ont profité de cette opportunité et font une demande de prêt à réponse rapide.

La baisse du taux d’intérêt sur le territoire français

Le taux d’intérêt du crédit immobilier est à un niveau historiquement bas. Selon les chiffres édités par Crédit Logement / CSA lors du mois de juin, le taux moyen accordé par les établissements bancaires est descendu jusqu’à 1,25 %. Il convient de noter que pour les prêts à 10 ans, le taux moyen est de 0,77 % environ. D’après la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim), depuis 2002, le pouvoir d’achat immobilier des Français n’aurait pas été aussi élevé.

Les autres informations à retenir

Les taux bas contribuent à soutenir l’investissement immobilier. Ils favorisent considérablement l’accès à la propriété. Grâce au gain procuré par la baisse des taux, plusieurs acheteurs peuvent prétendre à des logements spacieux. Par ailleurs, pour l’emprunteur, un taux bas peut augmenter son budget, accélérer son amortissement, réduire la durée de son emprunt et diminue ses mensualités.